Le tout premier Repair Café à Rebecq

Le tout premier Repair Café à Rebecq: la joie de la coopération. A SUIVRE !

 

Des fois il suffit d'une étincelle minime pour créer quelque chose de beau.

L'étincelle dans ce cas-ci était une simple question de Alex, réparateur amateur passionné sur un groupe Facebook rebecquois :

« Est-ce qu'il y a un Repair Café à Rebecq? ».

La réponse a été : « Non, il n'y en a pas ». Etienne, remueur d’idées au sein de Rebecq en Transition, a répondu pour sa part « Chiche ? »

Marie, Alex, Laurent et Etienne ont donc mis la main à la pâte, avec l'appui de Repair Together (association qui accompagne les divers Repair Cafés en Belgique francophone). Maud vient donc les rejoindre pour la mise en route concrète de la première édition. En effet le concept de Repair Café regroupe un nombre croissant d’initiatives similaires de par le monde. Ce qui implique un important besoin de coordination et de soutien logistique. 

Ils ont présenté le projet pendant la braderie locale et y ont enthousiasmé pas mal d’habitants.

Dorénavant, nous joignons donc la belle collection des Repair Café dans la région : Ittre, Braine l'Alleud, Hal, Dilbeek...  E Tutti Quanti. Des centaines de sessions dans tout le pays.  

 

Belle panoplie de talents divers

Le 9 septembre, à 11.30 pile, accueillis par les organisateurs des Fêtes de la Moisson locales, une douzaine de volontaires et plusieurs associations s'installèrent donc dans la salle communale de Wisbecq. Le Service d’Entraide Local (Graine de Sel) partage la salle pour sa donnerie de graines et surplus de jardin avec l’asbl rebecquoise « Un Dimanche à la campagne », des seaux plein de semences et plantes à repiquer et une abondance de ‘savoir faire’ oral et écrit.

 

Une belle panoplie de talents s’y accumulait: Patricia avec sa machine à coudre, Anne avec ses colles, vernis et pinces pour de petites réparations et bijoux, le Gracq avec des infos et son stand de réparation vélo, et certes le plus impressionnant: une batterie performante de plusieurs messieurs doués dans l’électro(nique)... qui ont créé un atelier puissant et efficace. Quasi du professionnel !

Le mayeur et l’échevin de l’environnement sont venus dire bonjour dans cette grande salle que la commune avait mis à disposition gracieusement. Je suis sûre que la prochaine fois ils apporteront un fax ou autre machine administrative à faire revivre sans encombrer le budget communal! NOTE : Il y a quand même une tirelire à l’accueil, prévue pour une participation libre…

 

L’épée magique d’un petit garçon émerveillé

Chaque objet réparé était suivi d’un petit applaudissement sympa, à commencer symboliquement avec le sabre laser  Star Wars d'un petit garçon tout content. C’est cher au cœur, des épées comme ça - en argent aussi. Des sons domestiques signalaient une intervention réussie : le gargouillement des machines à espresso et l’odeur du café testé ‘in vivo’, plusieurs ronronnements rassurants d’aspirateurs ressuscités, ou d’une tondeuse-tortue qui reprenait vie…

En plus la pluridisciplinarité se montrait un atout supplémentaire: si aux bricolages divers on avait besoin d'un fer à souder (on ne peut pas emmener tout son ménage dans son caddy, n’est –ce pas ?), il suffisait de se diriger vers les messieurs électro. Si besoin on se donnait conseil, échangeait des outils, etc.

Un grand écran télé réparé, une imprimante: autant de machines plus destinées à la poubelle ou aux conteneurs... un gain de plusieurs centaines d'euros d’achats de remplacement. Rarement une machine se montrait irréparable (plus de 90% d’objets réparés !) - alors pouvait-on la jeter la conscience tranquille afin de ne plus encombrer garage ou grenier. Deux machines à café défectueuses ont même fusionné pour en donner une tout à fait fonctionnelle

Les avantages pour les ‘experts’ volontaires se montraient encore plus évidents. Plus de temps et donc un accès privilégié aux conseils des ‘collègues’, revoir des amis et riverains, échanger des adresses, promesse de rapporter des outils ou matériaux utiles ou semences rares pour une prochaine fois…  Une belle récolte pour quelques heures de temps libre!!

Des rendez-vous pris pour plus tard, des promesses pour rafistoler des objets oubliés à la maison (Moi : ah Zut, j’aurais pu faire coudre des ourlets à mes kimonos Japonais fraichement achetés - mais trop longs ;-) ou tel lampadaire, et ce collier cassé…)

Moi je suis rentré avec plein de magazines jardin et des semences pour moi et une copine, un collier exotique réparé (un cas ultra difficile !) et un rendez-vous pour redonner vie à un vélo rouillé.

Plus la ferme intention de participer activement aux prochains Repair Cafés de Rebecq.

Mission accomplie !

 

 Anne Tilmont

 

Astuces brico du jour :

 

Anne utilise souvent sa collection de vernis à ongles pour embellir une pièce, mais aussi quotidiennement pour mettre une note gaie au ‘bon’ coté des fiches mini USB de chargeurs GSM ou laptop: on sait immédiatement quel côté est à insérer.  Anne est aussi fan de son petit tube super glue Pattex en forme de gel - plein de applications possible comme cette colle qui ne coule pas.

Les messieurs techniciens: si vous utilise peu votre imprimante, les cartouches d’encre (chères !) risquent de se dessécher. Nettoyer puis mettez un autocollant dessus. Ou mieux encore, gardez le petit bout de plastique que vous devez enlever au tout début de l’usage, adhérant bien sans colle.

 

Met oprechte groet, 
Anne Tilmont