Une opportunité cruciale pour des produits plus réparables

[Traduction FR de l'article publié en ENGL par l'Open Repair Alliance]

 

Dans les prochains jours aura lieu un vote au niveau européen qui peut avoir des implications globales sur la réparabilité et la durabilité de nos produits. Compte tenu de la popularité de ces mesures et de la manière dont elles peuvent aider les pays à atteindre leurs objectifs en matière de carbone, personne n'en parle assez. Nos produits sont de plus en plus difficiles à réparer et les fabricants limitent de plus en plus notre droit de réparer ce que nous possédons. En décembre et janvier, les États membres de l'UE pourraient jeter à la poubelle les travaux de plus de deux ans visant à créer de meilleures normes de produits pour les produits plus durables, en particulier les appareils électroménagers et électroniques. Ces produits ont des impacts environnementaux très élevés dans la fabrication, donc les faire durer plus longtemps seraient mieux pour nos finances personnelles et la planète. Il s'agit d'une occasion unique d'étendre notre droit à la réparation, et ce, d'une manière conçue pour sauver la planète. Cependant, le lobbying des entreprises ou les manœuvres bureaucratiques peuvent réussir à diluer les mesures. Et nous avons besoin du soutien des Etats membres.

 
Les dates clés et la valeur du précédent

Les membres de l'UE voteront au Conseil de l'Union européenne sur les mesures affectant la réparabilité de divers appareils ménagers :

 

    - 10 décembre (réfrigérateurs)
    - 8 janvier (lave-vaisselle)
    - 10 janvier (machines à lessiver)

 

Ces mesures pourraient créer un précédent crucial qui pourrait à l'avenir être étendu aux appareils électroniques, tels que les ordinateurs portables ou les smartphones. Et il y a de fortes chances que la décision de l'Europe puisse contribuer à l'adoption d'une réglementation similaire ailleurs dans le monde. Les principaux pays qui se sont opposés à ces mesures au cours de l'année écoulée sont l'Allemagne, l'Italie et le Royaume-Uni. Tous ont répondu à la pression des citoyens, des pétitions de près de 200 000 signatures au total (liens ci-dessous), et il y a de fortes chances que la pression continue d'avoir un impact sur le résultat de ce vote. (Il s'agit également d'une occasion spéciale pour le Royaume-Uni, car ce sera probablement sa dernière chance de contribuer à la réglementation en matière d'écoconception avant de quitter l'UE).

 
Poussez pour les mesures d'origine - pas la version édulcorée

Nous devons faire pression sur les Etats membres pour qu'ils fassent pression en faveur des projets originaux de ces mesures, et N'ACCEPTERONS PAS les changements significatifs qui sapent leurs impacts positifs pour les populations et la planète.

Le Bureau Européen de l'environnement résume ces changements :

"Les dispositions relatives à une meilleure conception facilitant la réparation par le démontage non destructif des composants clés ont été remplacées par des dispositions visant le recyclage grâce à la facilité de démontage à la fin de la vie utile seulement. Cela facilitera la destruction et le recyclage d'une machine, et non sa réparation."

 

"Les dispositions accordant l'accès aux informations sur la réparation et l'entretien aux réparateurs indépendants sont désormais limitées aux seuls réparateurs agréés. Cela limitera l'accès des Repair cafés ou des ateliers de réparation indépendants à l'information, ce qui limitera la portée et la disponibilité des services de réparation."

     

Passer à l'action

Les membres de l'Open Repair Alliance se mobilisent dans leur pays, et potentiellement à Bruxelles, au plus près de la date des votes.

Si vous êtes un citoyen faisant partie d'un des pays de blocage, veuillez signer la pétition [UK, DE, IT].

Surveillez cet espace pour le lancement d'une campagne plus large et plus durable sur le droit à la réparation en Europe.

(D'autres actions à Bruxelles sont envisagées)

Liens utiles

Coolproducts: The Ecodesign toolbox for repair

EEB: EU to deny citizens longer-lasting and repairable popular consumer products

[Photo by Janaya Dasiuk on Unsplash]